Gestion de classe…ouf! - Michelle Dupuis Education

Gestion de classe…ouf!

Tout d’abord, il faut préciser qu’on ne naît pas « bon » ou « pas bon » en gestion de classe. Ça s’apprend! Tous les enseignants sont capables de développer les habiletés nécessaires pour avoir une bonne gestion de classe. Il suffit d’utiliser des trucs qui fonctionnent. Je vous propose 6 stratégies qui m’aident en classe quotidiennement.

1.DÉBUT DE L’ANNÉE SCOLAIRE

C’est sans aucun doute le moment crucial de l’année. Les élèves observent et décident rapidement si l’enseignant a le contrôle de la classe ou non. Au début de l’année scolaire, je prends le temps de verbaliser mes attentes et de faire du modelage des comportements attendus pendant plusieurs semaines. Je les démontre (je n’explique pas juste)! Je montre des exemples et des contre-exemples. De plus, je demande aux élèves de faire le modelage à l’occasion.

Dans cette vidéo (en anglais), vous observerez que l’enseignant exige le respect en faisant des actions bien simples. Oui, ce sont des élèves plus âgés mais les stratégies fonctionnent bien dans n’importe quelle classe. Je vous invite à regarder les trois premières minutes (c’est tout!)

J’adore cette vidéo! Avez-vous remarqué des stratégies gagnantes?

Voici mes observations :

  • Il accueille les élèves à l’entrée.
  • Il décide les places à l’avance.
  • Il verbalise ses attentes en tout temps
  • check
    Il parle respectueusement.
  • check
    Il intervient auprès d’un élève qui ne semble pas à la tâche
  • check
    Il félicite les élèves qui démontrent les comportements attendus
  • check
    Il circule en classe
  • check
    Il offre une tâche en entrant en classe.

Toutes ces stratégies sont utilisées dans ma salle de classe et je peux vous confirmer qu’elles fonctionnent très bien!

2.DIFFÉRENCE ENTRE PARLER ET CHUCHOTER

Vous allez remarquer que le modelage des comportements fait partie intégrale de mon enseignement et de mon succès. En septembre, j’explique clairement aux élèves la différence entre parler et chuchoter. Je leur dis que s’ils parlent, je les entends tandis que s’ils chuchotent, je ne les entends pas. Quand un élève chuchote, la personne qui l’écoute devrait l’entendre mais ça ne devrait pas déranger les autres élèves.

Évidemment, la situation est différente quand les élèves sont en équipes pour travailler sur un projet. Ici, il est normal que le niveau de bruit soit plus élevé.

Chuchoter au lieu de parler est surtout important quand les élèves travaillent individuellement. Qu’ils soient assis à une place désignée ou sur un siège varié de leur choix, ils doivent savoir qu’ils peuvent demander de l’aide, offrir de l’aide et collaborer avec les autres en chuchotant.

Quand je fais le modelage, je m’assois à différents endroits dans la classe et je dis un message à un élève près de moi. D'ailleurs, je fais exprès de parler assez fort et doucement (chuchoter). Ensuite, je demande aux élèves de me dire si j’ai parlé ou chuchoté. J’invite ensuite quelques élèves à faire le modelage. Je fais ces démonstrations plusieurs fois au cours du premier mois et au besoin par la suite.

3.Tableau JE DOIS – JE PEUX

Dès les premières journées de classe, vous allez remarquer que certains élèves terminent toujours les tâches rapidement. Ils doivent savoir quoi faire par la suite. Et svp…ne dites pas à vos élèves de sortir un livre pendant une année entière. Voilà une belle façon de faire perdre le gout de lire chez plusieurs élèves. Vous devez avoir un endroit visuel en classe qui permet aux élèves de savoir quoi faire après une tâche obligatoire. Je dis toujours à mes élèves que je ne devrais jamais voir un élève qui ne fait rien. Ils doivent toujours se référer au tableau JE DOIS – JE PEUX. Je sais qu’il existe aussi d’autres termes. (ex : J’ai fini)

Dans mon tableau JE DOIS – JE PEUX, j’ajoute les tâches obligatoires sous JE DOIS et les tâches optionnelles sous JE PEUX. Les élèves peuvent seulement choisir une activité JE PEUX quand ils ont terminé les tâches JE DOIS.
Comme vous pouvez voir sur l’image ci-dessous, ce n’est rien de parfait! Parfois, les élèves écrivent pour moi. Alors, l'importance ici n'est pas l'esthétique mais plutôt le fait d’avoir un tableau visuel en classe afin d’aider les élèves à bien gérer leur temps.

4.OBTENIR L’ATTENTION DU GROUPE

J’explique aux élèves les diverses façons que j’utilise pour obtenir leur attention. Parfois c’est pour leur faire un rappel et d’autres fois, c’est pour leur demander de ranger.

Une transition n’est pas égale à une récréation supplémentaire. 🙂

Voici les deux stratégies que j’utilise le plus souvent:

  • Éteindre les lumières
  • Compter à rebours (10, 9, 8…)

Je leur explique qu’ils doivent être assis en silence à 0. En septembre, je récompense souvent les comportements attendus. Je donne des points aux équipes qui sont prêtes à temps (système de groupe). Essentiellement, je demande aux élèves de faire semblant de travailler ou parler et nous pratiquons. Je dis tout simplement : C’est maintenant le temps de ranger votre matériel. Je vous donne 20 secondes. Je commence à compter 20, 19, 18 etc. Ce système fonctionne à merveille.

5.PLANIFICATION DÉTAILLÉE

Je dis fréquemment à mes élèves que nous avons du pain sur la planche (expression qui veut dire que nous avons beaucoup de tâches à accomplir). Ma planification détaillée est toujours prête le vendredi pour la semaine suivante. De cette façon, j’ai une vision claire de la semaine. Mes élèves savent aussi qu’il n’y aura pas de temps perdu. En autres mots, ils n’auront pas le temps de niaiser. Ainsi, le menu est affiché tous les jours par un élève et nous le lisons par la suite. Mes photocopies sont également prêtes pour la semaine. Je les place dans un panier chaque semaine. Ceci me permet d’avoir la tête claire et de ne pas penser à ce que je dois préparer pour le lendemain. Tout est prêt! Après le départ des élèves, je peux m’avancer et planifier les semaines à venir. Je ne ressens pas le stress de planifier pour le lendemain. Cette stratégie me rend efficace!

6.CONNAITRE MES ÉLÈVES ET CRÉER DES LIENS

Connaître mes élèves : 

Je fais tout pour connaitre mes élèves! Si ma liste (non officielle) est prête en juin…je demande à la directrice de la voir. Je lis les noms sur la liste, je prends des photos des élèves dans l’album souvenir et je fais des efforts de parler à ces élèves…mes futurs élèves…pendant mes surveillances et dans les corridors. C’est une première étape! Ensuite, je m’assure d’utiliser toutes les ressources disponibles à l’école afin de connaitre davantage mes futurs élèves. Je parle aux enseignants des années précédentes, je lis les dossiers, les bulletins, les commentaires, etc.

Créer des liens:

L’expression « REACH THEM BEFORE YOU TEACH THEM” résume bien ma philosopie en classe. Je fais tout pour créer des liens avec mes élèves. Les activités des premières semaines, nos discussions, les exercices ont un but…les connaitre. Je verbalise aussi que je veux vraiment apprendre à bien les connaitre…leurs forces, leurs défis, leurs intérêts, etc. Je parle souvent de l’unicité de chacun. Je leur dis qu’ils vont tous briller dans ma classe. Que tout le monde est différent et que c’est correct d’être différent. Je leur parle de l’importance de se respecter et de respecter les autres. Je prends le temps de leur parler individuellement pendant les premières semaines.

Finalement, je leur parle de moi aussi. De ma vie familiale, de mes intérêts, de mes forces et de mes défis. Je leur montre que moi aussi je suis comme eux.

Si vous avez d’autres stratégies gagnantes, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires. 

Michelle Dupuis

Michelle Dupuis travaille dans le domaine de l'éducation depuis 1996. Elle a enseigné différents niveaux au primaire. Elle a aussi travaillé comme mentor en littératie et directrice adjointe pendant quelques années. De plus, elle a offert de la formation sur la différenciation et la gestion de classe en Suisse et au Nouveau-Brunswick.

  • Manenti Léa dit :

    Merci beaucoup pour ce partage. Étant jeune enseignante (3e rentrée cette année) j’ai encore beaucoup à apprendre et votre article me donne quelques pistes très intéressantes !

  • Sylvie dit :

    Merci pour ces bons conseils !

  • Florie dit :

    Je trouve votre article fantastique ! Il donne une bonne ligne de conduite pour un enseignant débutant. Merci

  • >